« Humanités et Technologie » avec Alice Loizeau

La cuillère n’a pas d’intelligence, c’est le miroir de notre propre état interne

Enfant, il nous est tous arrivé d’observer le reflet de notre propre regard dans le creux d’une cuillère. Entre fou rire et interrogation face à l’image renvoyée, cette expérience nous a toujours révélé quelque chose. Et comme nous dit Alice Loizeau dans cette vidéo : « La cuillère n’a pas d’intelligence, c’est le miroir de notre propre état interne ».

Cette expérience de la cuillère, j’ai pu la revivre en croisant le regard du robot Spoon. Je dis bien le regard puisque constitué d’un simple bras rotatif et d’un écran, j’aurais pu passer à côté, ressemblant peu ou proue au bras robotisé d’une chaîne de montage automobile. Mais, il m’a accroché du regard et engagé l’échange. Et là, il n’en fallait pas plus pour que je me prenne au jeu car je n’avais pas souvenir que Pepper, que j’ai pourtant croisé plusieurs fois, avait été aussi habile.

Etre ingénieur, ce n’est pas juste mettre de la technologie partout, c’est d’abord savoir quand elle est nécessaire ou pas

La communication avec les robots m’intéresse parce qu’ils sont de plus en plus présents et vont vite devenir incontournables. L’enjeu, c’est la collaboration Hommes-Robots. Et qui dit collaboration, dit dynamique relationnelle. En plus d’un échange mémorable avec Spoon, j’ai eu le plaisir de rencontrer la pétillante Alice Loizeau, alors stagiaire chez Spoon. Trapéziste à ses heures, Alice est une grande fan de techno et de philo! Élève ingénieure à l’UTC, elle vous met tout de suite à l’aise sur le sujet de la collaboration Homme-Robot :  « Avant d’apporter une réponse robotisée ou d’intelligence artificielle, il faut d’abord questionner le fonctionnement interne de l’entreprise ». Et de compléter « Etre ingénieur, ce n’est pas juste mettre de la technologie partout, c’est d’abord savoir quand elle est nécessaire ou pas ». Le ton est donné. Alice sait prendre de la hauteur et du recul vis à vis des technologies pour faire son métier d’ingénieurs de la manière qui lui plait.

Alliant allègrement Humanités et Technologie, son option à l’UTC, Alice vous parle de dimensions empathiques et interactionnelles en vous expliquant qu’un robot « ne perçoit pas le monde de la même manière que vous et que c’est important d’en être conscient! » Sans entrer dans les détails, Alice vous explique dans cette vidéo pourquoi il est intéressant de mettre un visage sur une machine et que votre smartphone est depuis longtemps votre premier robot.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :